Les vidéoconférences décuplent les rapports amour-haine avec la caméra ‌

Les vidéoconférences décuplent les rapports amour-haine avec la caméra ‌

 

  • Une personne sur trois n’aime pas activer sa caméra tandis qu’une personne sur trois apprécie de découvrir l’environnement de travail de ses collègues
  • Près de la moitié des Belges estime que les vidéoconférences sont plus efficaces que les réunions en présentiel
  • Plus de la moitié a l’impression d’être moins au courant de la vie de l’entreprise à cause du télétravail.

 

Près de la moitié des personnes qui ont télétravaillé au cours de ces deux derniers mois sont convaincues que les vidéoconférences sont plus efficaces que les réunions en présentiel. Cela ne signifie pas pour autant que nous pourrions nous passer des réunions physiques avec nos collègues : 52 % des gens ont l’impression d’être moins au courant de ce qui se passe au sein de l’entreprise parce qu’ils n’ont plus l’occasion de bavarder entre eux autour d’une tasse de café. Ce sont les conclusions tirées d’une enquête menée par Telenet auprès de plus de 1500 Belges dont près de 500 ont fait du télétravail. Une personne sur trois a participé à des vidéoconférences, en veillant toutefois à désactiver sa caméra. Quelque 27 % trouvent dérangeant que certaines personnes ne veuillent pas apparaître à l’écran.

 

Chose étonnante, alors que nous avons pu tester en long et en large la communication en ligne au cours de ces derniers mois, 42 % des gens ont déclaré que les réunions virtuelles étaient plus efficaces que les réunions physiques. Pourtant, « à peine » un peu plus d’une personne sur cinq (24 %) opte de préférence pour les vidéoconférences. Il semblerait donc que les contacts sociaux directs nous manquent cruellement. Quelque 52 % ont également l’impression d’être moins au courant de ce qui se passe au sein de l’entreprise en raison de l’absence de contacts informels au distributeur à café, par exemple. Ce sont les conclusions tirées dans le cadre d’une enquête menée par Telenet auprès de plus de 1500 Belges.

 

Une relation entre amour et haine avec la caméra

Une communication inaudible ou un écho dérangeant qui se répercute à travers toute la pièce sont les principaux problèmes rencontrés lors des vidéoconférences. Plus de la moitié (53 %) des télétravailleurs se disent énervés par le fait que leurs collègues ne « coupent » pas leur micro. Une personne sur trois (33 %) qui participe à une vidéoconférence préfère désactiver sa caméra, ce qui dérange 27 % des personnes interrogées. Un employé sur cinq (22 %) ne se sent pas à l’aise lors de vidéoconférences, et près d’un employé sur trois (30 %) dit apprécier découvrir l’environnement de travail de ses collègues.

Par ailleurs, le principal problème rencontré par 60 % des télétravailleurs au cours de ces derniers mois concernait la qualité du son ; pour la moitié (50 %), il s’agissait de l’image tandis que pour 39 %, il s’agissait d’un problème d’accès à la vidéoconférence. Près d’une personne sur cinq (19 %) a également déclaré ne jamais avoir eu de problème. Nous avons dû mettre les vidéoconférences rapidement en place au cours de ces derniers mois, et, selon les experts, il reste du pain sur la planche pour améliorer la communication et la gestuelle des intervenants dans les vidéoconférences.

« Vu que nous utilisons davantage les outils virtuels, nous devons absolument prendre le temps de réfléchir à la manière dont nous devons adapter notre gestuelle dans le cadre des réunions virtuelles. Souvent, nous ne savons pas quelle attitude ni quelle position adopter parce que nous sommes davantage préoccupés par notre apparence et que nous avons trop tendance à regarder notre propre visage. De ce fait, nous adoptons une position assise qui n’est pas naturelle, nous ne cessons de toucher à tout ou nous éteignons la caméra. Rappelons à ce propos que 60 % au moins de notre communication est transmise non verbalement. Il est par conséquent essentiel de sortir le grand jeu de la communication non verbale et de réfléchir préalablement à tous ses aspects. Vous améliorerez ainsi à la fois votre message et votre image. » "
Eva Vissers, Experte en communication non verbale, Human Frequency

 

Trois conseils pour faire mouche au cours d’une vidéoconférence

Votre caméra n’est pas votre miroir

Préparez-vous à la vidéoconférence au niveau du thème, mais également sur le plan technique et visuel. Testez l’image et le son et contrôlez l’angle d’éclairage de la pièce : il vaut mieux éviter tout éclairage au-dessus de votre tête et privilégier la lumière naturelle vous éclairant de face. Vous pouvez aussi placer une petite lampe supplémentaire juste derrière la caméra de votre ordinateur portable pour vous éclairer davantage. Veillez à ce que l’arrière-plan soit neutre et évitez tout désordre. Vérifiez également avant de commencer que vos cheveux ou que votre col sont bien mis. Vous éviterez ainsi d’utiliser la caméra comme miroir au début de l’entretien, ce qui serait perçu comme non professionnel et révélateur de votre niveau de stress.

Regardez-moi droit dans les yeux…

Réglez votre caméra à hauteur des yeux. Il faut éviter de regarder les gens d’en haut, mais aussi éviter qu’ils n’aient une vue plongeante sur l’intérieur de vos narines. Pendant la vidéoconférence, il est important de garder le contact visuel. Les gens qui se regardent favorisent la production d’ocytocine dans leur cerveau, même par écran interposé. Cette hormone contribue à stimuler la confiance et à établir des liens plus forts entre les interlocuteurs. Au cours d’une vidéoconférence, la plupart des gens regardent leur interlocuteur ou leur image à l’écran, leur regard étant ainsi dirigé vers le bas. Pour l’éviter et se rappeler de regarder vers la caméra, il suffit de placer sa caméra à hauteur des yeux et d’y placer un post-it perforé avec un smiley. Veillez à ce que le nez du smiley corresponde parfaitement à l’endroit où se trouve la caméra. Vous serez ainsi certain(e) de toujours regarder droit vers la caméra. Certains outils de réunion virtuelle permettent également de déplacer vers le haut la fenêtre dans laquelle vous apparaissez.

Et n’oubliez pas vos mains !

Placez-vous à une certaine distance de la caméra. Idéalement, la caméra doit être cadrée à hauteur de votre buste en laissant un peu d’espace au-dessus de votre tête. Ce cadrage vous permet de parler également avec votre corps. Spontanément, nous aimons aussi voir les mains de nos interlocuteurs, car elles nous rassurent et nous donnent confiance. Le fait de ne pas les voir nous perturbe à cause de toutes sortes de processus inconscients qui se déroulent dans notre esprit. Le fait également d’utiliser ses mains pour expliquer quelque chose confère davantage de charisme et de dynamisme et permet d’appuyer ses paroles et de mieux faire passer son message. Le langage gestuel permet également de rester concentré et de mieux s’exprimer. Limitez toutefois les gestes synonymes de stress : ne jouez pas avec vos mèches de cheveux, ne tirez pas constamment sur vos manches et éloignez les objets susceptibles de vous distraire. Si vous participez à une vidéoconférence de plus de cinq participants, convenez d’un signe à faire pour demander la parole. Certains outils de réunion virtuelle sont dotés d’une fonctionnalité permettant de lever la main virtuellement.

 

Coralie Miserque
Coralie Miserque Porte parole - Spokesperson, Telenet

 

 

Nouvelles
A propos de Telenet Group SA

À propos de Telenet –En tant que fournisseur belge de services de divertissement et de télécommunications, Telenet Group est constamment à la recherche de l'excellence pour ses clients au sein du monde numérique. Sous la marque Telenet, l’entreprise fournit des services de télévision numérique, d'Internet à haut débit et de téléphonies fixe et mobile, destinés au segment résidentiel en Flandre et à Bruxelles.

Telenet Group offre également des services de téléphonie mobile sous la marque BASE à l’échelle de la Belgique. Le département Telenet Business propose quant à lui des solutions de connectivité, d’hébergement et de sécurité aux marchés professionnels belge et luxembourgeois. Plus de 3.000 collaborateurs ont un objectif commun: rendre la vie et le travail plus facile et plus agréable.

Telenet Group fait partie de Telenet Group Holding SA et est coté sur Euronext Bruxelles sous le symbole boursier TNET. Pour plus d’informations, visitez www.telenet.be. Liberty Global - l'une des entreprises leaders au niveau mondial de la vidéo convergente, de l’Internet haut débit et de la communication, innovant et donnant les moyens à ses clients dans six pays européens de tirer le meilleur parti de la révolution numérique - détient une participation directe de 57,9% des actions de Telenet Group Holding SA/NV (hors actions propres détenues de temps à autre par cette dernière).

Base nesroom: press.base.be/fr

Telenet Group SA
Liersesteenweg 4
2800 Mechelen