Résultats financiers T1 2017

Jeudi 27 avril 2017 — L’information ci-jointe constitue de l’information réglementée au sens de l’arrêté royal du 14 novembre 2007 concernant les obligations des émetteurs des instruments financiers qui sont admises à la négociation sur un marché réglementé.

Telenet Group Holding SA ('Telenet' ou la 'Société') (Euronext Bruxelles: TNET) publie ses résultats consolidés (non audités) pour les trois mois se terminant le 31 mars 2017. Les résultats sont conformes aux International Financial Reporting Standards tels qu’approuvés par l’Union européenne (‘EU IFRS’).

  • Poursuite de la percée de nos packs convergents tout-en-un novateurs « WIGO » avec 188.600 abonnés au 31 mars 2017, soit un gain de 37.100 abonnés nets au cours du 1er trimestre 2017.
  • Adjusted EBITDA de 289,4 millions € au T1 2017, +6% en glissement annuel sur une base remaniée,et bénéfice net de 65,8 millions € contre une perte nette de de 8,6 millions € au T1 2016.
  • Prévisions pour l’ensemble de l’exercice 2017 confirmées avec un objectif inchangé, à savoir atteindrevun Adjusted EBITDA(a) CAGR de 5 à 7 % sur la période 2015-2018.

 

FAITS MARQUANTS


▪ Poursuite de la percée de nos packs « WIGO » depuis leur lancement fin juin de l’année dernière, se traduisant par 188.600 abonnés « WIGO » au 31 mars 2017, et augmentant la pénétration quadruple-play (hors BASE) à 24 % des abonnés au câble.


▪ Intégration de BASE en cours avec, à la fin mars 2017, déjà environ 25 % de nos macrosites modernisés et un peu plus de 11 % de nos clients MVNO déjà transférés vers notre réseau acquis, ce qui fait que nous restons en bonne voie pour atteindre les 220,0 millions € de synergies escomptés d’ici 2020.


▪ Dans le segment mobile, nous avons enregistré une solide croissance nette en termes d’abonnés en postpayé au 1er trimestre 2017 (+43 000), portant le nombre d’abonnés en postpayé à 2,1 millions. Le résultat net en termes d’abonnés en postpayé est imputable à la percée persistante de nos packs « WIGO » ainsi qu’aux offres promotionnelles de BASE. Sur une base organique, le nombre d'abonnées en postpayé et en prépayé a augmenté de 3.500 unités au 1er trimestre 2017.


▪ Revenus(2) de 616,0 millions € au 1er trimestre 2017, soit +11 % en glissement annuel sur une base rapportée, ce qui reflète la contribution de BASE à l’ensemble du trimestre ainsi que la vente d’Ortel Mobile SA (« Ortel ») à Lycamobile le 1er mars 2017. Nos revenus au 1er trimestre 2017 ont été relativement stables en glissement annuel sur une base remaniée avec une augmentation des recettes d’abonnement au câble et des recettes B2B, contrebalancée par une pression continue sur nos activités mobiles acquises et des revenus considérablement moins élevés provenant de la vente d'appareils.


▪ Bénéfice net de 65,8 millions € au 1er trimestre 2017 contre une perte nette de 8,6 millions € au 1er trimestrede l’année dernière. Le bénéfice net du 1er trimestre 2017 a été impacté par (i) l’augmentation de l’Adjusted EBITDA évoquée ci-dessous, (ii) un gain de change hors trésorerie de 20,1 millions € sur notre dette en USD et (iii) un gain hors trésorerie sur nos produits dérivés de 15,2 millions €.


▪ Adjusted EBITDA(3) de 289,4 millions € au 1er trimestre 2017, soit +10 % en glissement annuel et +6 % en glissement annuel sur une base remaniée. La croissance de notre Adjusted EBITDA découle principalement (i) des coûts beaucoup moins élevés des ventes et des subventions sur les appareils, (ii) de la diminution des frais de ventes et de marketing en raison de leur phasage, (iii) de la diminution des coûts d’intégration et de transformation par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, ainsi que (iv) du contrôle plus rigoureux des frais généraux.


▪ Dépenses d’investissements à imputer(4) de 125,5 millions € au 1er trimestre 2017, ce qui représente environ 20 % de nos revenus. En comparaison avec le 1er trimestre de l’année dernière, nos dépenses d’investissements à imputer reflètent des Investissements dans le réseau plus élevés dans le cadre de notre projet de mise à niveau du réseau HFC 1 GHz et du début de notre programme de mise à niveau RAN, et les effets de l’acquisition de BASE.


▪ Le flux net de trésorerie provenant des activités d’exploitation, le flux net de trésorerie affecté aux activités d’investissement et le flux net de trésorerie lié aux opérations de financement ont atteint respectivement 117,3 millions €, 145,2 millions € et un montant nul au 1er trimestre 2017. Un Adjusted Free Cash Flow(5) négatif de 15,9 millions € pour le 1er trimestre 2017, impacté par le paiement de 114,3 millions € d’impôts en espèces au 1er trimestre 2017.