La Flandre surfera bientôt sur l'Internet de demain

Telenet réagit à la consommation croissante de données en investissant dans un Internet plus rapide et plus solide

Vendredi 23 juin 2017 A la maison, à l'école, en déplacement ou au travail : nous naviguons, nous utilisons Skype et nous regardons en streaming des dizaines de vidéos sur de plus en plus d'écrans en même temps. Les technologies se suivent à un rythme effréné et nous avons besoin d'un Internet de plus en plus rapide et fiable. Il y a deux ans et demi, Telenet a décidé d'investir 500 millions d'euros sur cinq ans dans l'extension de son réseau câblé. A partir de 2019, la Flandre sera prête pour des vitesses à bande large pouvant aller jusqu'à 1 gigabit par seconde. Soit cinq fois plus qu'aujourd'hui. Le réseau GSM mobile bénéficiera également d'une sérieuse mise à jour, qui renforcera tant la capacité que la couverture du réseau.

Le trafic de données continue d'augmenter : alors que nous utilisions 27 Gigabyte (GB) par mois en 2011 sur le réseau fixe, nous sommes passés à près de 150 GB en 2016. Soit une multiplication par cinq en cinq ans. La vitesse moyenne à laquelle nous surfons augmente aussi considérablement : les vitesses maximales on été multipliées par quatre, passant de 50 megabit par seconde (Mbps) en 2011 à 200 Mbps en 2016. 

Sur deux années : le giga arrive en Flandre

Afin de veiller à ce que le réseau soit prêt pour les vitesses et les volumes attendus à l'avenir, Telenet s’est mis en marche en 2014. Depuis deux ans et demi, 280 techniciens œuvrent quotidiennement au « Grote Netwerf », un vaste plan d’investissement de 500 millions d’euros sur cinq ans pour étendre son réseau. Grâce à cette mise à jour, des vitesses pouvant aller jusqu'à 1 gigabit par seconde seront envisageables dans toute la Flandre d'ici 2019, soit cinq fois plus vite que les vitesses les plus élevées actuellement. Le Grote Netwerf est aujourd'hui à mi-chemin et plus de 200 communes ont déjà été mises à jour. L'investissement permettra de tenir la cadence en matière de vitesse et de largeur de bande pendant les dizaines d'années à venir. Grâce à cette mise à jour du réseau, le client ne remarquera chez lui aucune différence à long terme, qu'il navigue sur câble coaxial ou avec la fibre de verre. 

Pour les nouveaux lotissements résidentiels, Telenet examine dans quels cas il est rentable de mettre en place la fibre de verre jusqu'à l'habitation. Plusieurs facteurs techniques entrent en ligne de compte. En septembre, un projet-test débutera avec les premiers clients résidentiels. Pour eux rien ne change, ils bénéficient des mêmes produits et services que les autres clients de Telenet. 

35 fois plus de données mobiles

Le trafic de données mobiles a augmenté de façon spectaculaire dans notre pays ces dernières années. Sur le réseau BASE, que Telenet a racheté l'an passé, ce sont 35 fois plus de données mobiles qui sont envoyées et reçues qu'il y a cinq ans. Le client moyen consomme près de 1 GB par mois et selon les pronostics, ce chiffre devrait très rapidement augmenter. Streaming vidéo, réalité virtuelle ou augmentée, pour ne citer qu'eux : c'est 'the next big thing'. Selon une étude menée par Cisco, près de 78 pour cent de l'ensemble du trafic de données mobile sera constitué de vidéos en 2021. 

Un réseau GSM plus puissant

Pour continuer de soutenir cette consommation croissante de données, Telenet investit 250 millions d’euros entre 2016 et 2020 dans le réseau mobile. Les sites mobiles bénéficieront d'une mise à jour en remplaçant l'équipement radio par des stations de dernière génération. La capacité sera ainsi renforcée et la couverture sera améliorée pour la 3G, la 4G et la 4,5G. En outre,  un millier de nouveaux sites mobiles seront construits d'ici 2020. Actuellement, plus d'une centaine de nouveaux mâts ont été mis en place et près de mille sites ont déjà été mis à jour. Pour la fin de cette année, 80 pour cent de la mise à jour du réseau mobile sera terminée. 

Vlaanderen surft binnenkort op internet van de toekomst (ondertitels)

Vlaanderen surft binnenkort op internet van de toekomst