Résultats financiers S1 2017

  • Succès persistant pour nos forfaits convergents tout-en-un « WIGO » : 224.400 abonnés au 30 juin 2017, avec un afflux net de 35.800 abonnés au 2e trimestre 2017 et des offres renouvelées fin juin 2017.
  • EBITDA ajusté de 592,4 millions € au 1er semestre 2017 (+5% en glissement annuel sur une base remaniée), y compris une contribution de deux semaines de SFR BeLux, et un bénéfice net de 76,8 millions €, contre une perte nette de 19,6 millions € au 1er semestre 2016.
  • Prévisions pour l’exercice 2017 confirmées (hors impact de l’acquisition de SFR BeLux), si bien que nous sommes en bonne voie pour réaliser un TCAC de 5 à 7% de l’EBITDA ajusté(a) sur la période 2015-2018.

L’information ci-jointe constitue de l’information réglementée au sens de l’arrêté royal du 14 novembre 2007 concernant les obligations des émetteurs des instruments financiers qui sont admises à la négociation sur un marché réglementé.

Bruxelles, Mercredi 2 août 2017 – Telenet Group Holding SA ('Telenet' ou la 'Société') (Euronext Bruxelles: TNET) publie ses résultats consolidés (non audités) pour les six mois se terminant le 30 juin 2017. Les résultats sont conformes aux International Financial Reporting Standards tels qu’approuvés par l’Union européenne (‘EU IFRS’).

FAITS MARQUANTS

  • Succès persistant pour nos forfaits « WIGO », ce qui se traduit par 224.400 abonnés « WIGO » au 30 juin 2017. Un solide afflux net de 35.800 abonnés « WIGO » au 2e trimestre 2017, alors même que l’environnement hautement concurrentiel a continué à impacter nos résultats opérationnels en termes d’abonnements au câble.
  • Accélération de la croissance nette des abonnements mobiles en postpayé au 2e trimestre 2017 (+60.200) soutenue par le succès persistant de nos packs « WIGO » et les offres promotionnelles de BASE. Le nombre total d'abonnés mobiles actifs de 2.838.700 reflète la radiation de 53.300 clients en prépayé non enregistrés de notre liste d'abonnés externes.
  • Intégration de BASE en bonne voie, avec déjà plus de la moitié de nos sites macro mis à niveau et la migration continue de clients vers notre réseau nouvellement acquis, ce qui nous place sur de bons rails pour atteindre l’objectif de 220,0 millions € de synergies d’ici 2020.
  • Finalisation réussie de l'acquisition SFR BeLux, en étendant notre empreinte à Bruxelles et à certaines parties de la Wallonie et du Luxembourg. SFR BeLux a contribué 1,9 million € et 1,1 million € à nos revenus au 2e trimestre 2017 et au 1e semestre 2017 et EBITDA ajusté depuis la date d'acquisition du 19 juin 2017.
  • Des produits(2) pour un total de 1.238,3 millions € au 1er semestre 2017 (+5% en glissement annuel), un montant qui reflète (i) la contribution de BASE sur un semestre entier, (ii) l’acquisition de SFR BeLux à la date du 19 juin 2017 et (iii) la vente d’Ortel Mobile NV à Lycamobile au 1er mars 2017. Sur une base remaniée(1), nos produits sont restés globalement stables en glissement annuel au 1er semestre 2017, l’augmentation des abonnements au câble et des revenus B2B étant contrebalancée par une pression constante sur nos activités mobiles, avec notamment une baisse des revenus liés à l’utilisation par abonné, des revenus d’interconnexion et des revenus liés aux smartphones. 622,3 millions € de produits au 2e trimestre 2017, un chiffre en baisse de 1% en données publiées et globalement stable sur une base remaniée, qui inclut une contribution de deux semaines de SFR BeLux.
  • Bénéfice net de 76,8 millions € au 1er semestre 2017, contre une perte nette de 19,6 millions € au 1er semestre de l'an dernier. Le bénéfice net du 1er semestre 2017 a été influencé par (i) l’augmentation de l’EBITDA ajusté, telle qu'évoquée ci-après, (ii) un gain de change hors trésorerie de 143,6 millions € sur notre dette libellée en USD, (iii) une perte hors trésorerie de 113,6 millions € sur nos produits dérivés et (iv) une perte de 46,5 millions € sur l’extinction de dettes à la suite de certains refinancements au 2e trimestre 2017.
  • EBITDA ajusté(3) de 592,4 millions € au 1er semestre 2017, +7% en glissement annuel et +5% en glissement annuel sur une base remaniée, incluant une contribution de deux semaines de SFR BeLux. La croissance de l’EBITDA ajusté a été principalement soutenue par (i) la baisse des coûts liés aux ventes de smartphones et aux subsides, (ii) la baisse des frais de vente et de marketing en raison d’un échelonnement, (iii) la diminution des frais d’intégration et de transformation par rapport à la même période de l'exercice précédent, et (iv) la maîtrise généralisée de nos frais généraux. EBITDA ajusté de 303,0 millions € au 2e trimestre 2017, +5% en glissement annuel sur une base remaniée malgré le gain non récurrent de 6,0 millions € lié à la conclusion de notre accord Full MVNO avec Orange Belgique au 2e trimestre de l’an dernier.
  • Dépenses d’investissement à imputer(4) de 279,1 millions € au 1er semestre 2017, soit environ 23% de nos produits. Par rapport au 1er semestre de l'année dernière, nos dépenses d'investissement à imputer reflétaient une hausse des investissements dans le réseau dans le cadre de notre projet de mise à niveau à 1 GHz du réseau HFC et le lancement de notre programme de mise à niveau du réseau mobile.
  • Les flux de trésorerie nets liés aux activités d'exploitation, affectés aux activités d'investissement et liés aux activités de financement ont atteint respectivement 380,7 millions €, 650,4 millions € et 194,5 million € sur le premier semestre 2017. Flux de trésorerie disponibles ajustés(5) de 137,1 millions € au 1er semestre 2017, en hausse de 131% en glissement annuel (2e semestre 2017 : 153,0 millions €, +19% en glissement annuel).
  • Un peu moins de la moitié du Programme de rachat d'actions 2017 avait été exécuté le 30 juin 2017. Par conséquent, le programme a été prolongé jusqu'à la fin de cette année, engagé à racheter un maximum de 1,1 million d'actions en circulation d'ici la fin de l'année 2017.