Résultats neuf premiers mois 2016

Jeudi 27 octobre 2016 —

  • Forte montée de "WIGO", notre offre quad play attrayante et novatrice, depuis son lancement fin juin avec déjà 99.900 abonnés atteints à la fin du 3ème trimestre 2016;
  • Intégration de BASE(a) en bonne voie. L'organisation conjointe mise en place fin juin et la modernisation de notre réseau mobile permettront d'atteindre des synergies annualisé de 220,0 millions € d'ici 2020;
  • Croissance respective de 3% et de 2% du chiffre d'affaires et de l'Adjusted EBITDA remaniée(1) au cours des neuf premiers mois de 2016 à 1.799,9 millions € et 847,8 millions €, y compris les activités mobiles de BASE acquises le 11 février 2016.


Bruxelles, 27 octobre 2016 Telenet Group Holding SA ('Telenet' ou la 'Société') (Euronext Bruxelles: TNET) publie ses résultats abrégés consolidés (non audités) pour la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2016. Les résultats sont conformes aux International Financial Reporting Standards tels qu'approuvés par l'Union européenne ('EU IFRS').

FAITS MARQUANTS

  • Succès du lancement de notre premier produit convergent tout-en-un "WIGO" fin juin 2016, se traduisant par 99.900 abonnés "WIGO" à la fin du 3ème trimestre 2016, et augmentant la pénétration quadruple-play à 23% des abonnés au câble;
  • Dans le segment mobile, Telenet a connu au 3ème trimestre 2016 (+64,700) sa meilleure croissance trimestrielle nette en termes d'abonnés en postpayé depuis début 2013. Ce, grâce à la percée de nos offres "WIGO", contrebalancée en partie par la croissance négative de BASE et la concurrence persistante. Au 3ème trimestre 2016, la croissance totale nette en terme d'abonnés en postpayé, y inclus BASE, s'élevait à 52.200;
  • Les revenus(2) ont atteint 1.799,9 millions € sur l'ensemble des neuf premiers mois de 2016, +32% en glissement annuel sur une base rapportée. Depuis le début de l'année, nous avons atteint une croissance des revenus remaniée de 3% avec une solide croissance des revenus vers le milieu d'une fourchette de croissance à un chiffre de nos activités dans le secteur du câble, contrebalancée en partie par des pressions concurrentielles et réglementaires continues sur nos activités mobiles acquises. Revenu de 621,3 millions € au 3ème trimestre 2016, soit respectivement +35% en glissement annuel sur une base rapportée et +1% en glissement annuel sur une base remaniée;
  • Bénéfice net de 41,6 millions € sur les neuf premiers mois de 2016 par rapport à 135,4 millions € au neuf premiers mois de 2015, une baisse de 69%. Le bénéfice net pour les neuf premiers mois de 2016 était mis sous pression par une perte nette de 117,0 millions € sur nos instruments financiers dérivés et une perte de 16,9 millions € sur extinction de dette suite à quelques opérations de refinancement;
  • Adjusted EBITDA(3) a atteint 847,8 millions € sur les neuf premiers mois de 2016, +17% en glissement annuel et +2% en glissement annuel sur une base remaniée. L'Adjusted EBITDA à la fois sur les neuf premiers mois de 2016 et de 2015 comprenait des bénéfices non récurrents de 6,0 millions € et 7,6 millions €, respectivement, liés au règlement de certaines contingences d'exploitation. La croissance de l'Adjusted EBITDA sur les neuf premiers mois de 2016 a souffert des coûts d'intégration de BASE plus élevés, d'un montant de 2,9 millions €. L'Adjusted EBITDA a atteint 295,3 millions € au 3ème trimestre 2016, soit +22% en glissement annuel et +3% en glissement annuel sur une base remaniée. Ce, à cause des coûts directs moins élevés et de notre attention soutenue sur l'excellence en termes de coût;
  • Les dépenses d'investissements à imputer(4) ont atteint 417,6 millions € sur les neuf premiers mois de 2016, reflétant (i) la comptabilisation des droits de retransmission du football belge et britannique, (ii) des investissements dans le réseau plus élevés dans le cadre de notre projet de mise à niveau du réseau HFC 1 GHz et le début de notre programme de mise à niveau RAN et (iii) les effets de l'acquisition de BASE. À l'exception des impacts liés aux droits de retransmission du football, les dépenses d'investissements à imputer représentaient environ 19% du revenu aux neuf premiers mois de 2016;
  • Le flux net de trésorerie provenant des activités d'exploitation, le flux net de trésorerie affecté aux activités d'investissement et le flux de trésorerie utilisé dans des activités de financement ont atteint respectivement 518,3 millions €, 1.527,7 millions € et 755,0 million € sur les neuf premiers mois de 2016;

Published with Prezly