Sexter en toute sécurité, grâce à #TelenetGO et son préservatif numérique

Sexter en toute sécurité, grâce à #TelenetGO et son préservatif numérique

Empêchez la diffusion indésirable de votre photo de nu avec .comdom

Le ‘sexting’ : un Belge sur trois s’est déjà essayé à cette pratique, et ce chiffre est encore plus élevé chez les jeunes. L'envoi de messages à caractère sexuel n'est plus un phénomène de niche, mais une composante relativement courante de l'expérience sexuelle moderne. Toutefois, elle n’échappe pas à certaines dérives, comme quand une photo de nu tombe entre de mauvaises mains. Ainsi, vingt-deux pour cent des Belges indiquent vouloir sexter de manière plus sécurisée, mais ne pas savoir quelles mesures prendre pour se protéger. C'est pourquoi Telenet a fait appel à l'expertise de Child Focus et a créé .comdom : une application qui vous aide à protéger vos photos contre le partage non désiré avec des tiers. Cette initiative s'inscrit dans le cadre du projet plus large #TelenetGO, par lequel Telenet entend aider le Belge à utiliser ses écrans de manière plus intelligente.

Un Belge sur trois a déjà envoyé un sexto

Le terme ‘sexter’ ne figure pas (encore) dans le Larousse, mais fait partie de notre vocabulaire et de notre expérience de la sexualité depuis quelques années. Selon une enquête représentative menée auprès de 2 000 Belges par le Dr Mariek Vanden Abeele de l'Université de Tilburg pour le compte de Telenet, vingt-cinq pour cent des Belges considèrent cet acte comme une forme normale de la sexualité contemporaine. Dans le cas des personnes dans la vingtaine, ce chiffre grimpe même jusqu’à 36 %. Cependant, le phénomène fait généralement l'objet d'une couverture médiatique négative, par exemple dans les cas de sextorsion (extorsion au moyen de photos ou de films intimes), d'ex amers cherchant à se venger par la publication d’images sensibles en ligne, ou de jeunes incités – sous pression – à partager une photo de nu.

Story image

Le préservatif numérique : une protection contre le détournement de votre selfie de nu

Avec la sexualité hors ligne, c'est simple : utilisez un préservatif, et vous voilà protégé. Mais comment sexter de manière sécurisée ? Apprendre à utiliser les médias numériques plus intelligemment est l’objectif principal du projet #TelenetGO. Voilà pourquoi Telenet a développé .comdom, une alternative numérique au préservatif physique. En un mot, l'application fonctionne de la manière suivante : vous prenez une photo, et l'application vous aide à ajouter un filtre qui utilise les données du destinataire (nom, numéro de GSM, etc.) comme filigrane sur votre image. Ce filtre ne peut être supprimé, même par l'utilisateur expérimenté de Photoshop, ou du moins pas sans rendre la photo de nu méconnaissable.

Story image

 

Child Focus : « nous devons veiller à ce que les images partagées en toute confiance ne se répandent pas davantage »

Child Focus perçoit clairement le besoin d'un plus grand nombre d'outils pour protéger les individus lors du sexting. « En soi, le sexting est une composante normale du développement sexuel des jeunes. Cela ne devient problématique que lorsque ces images sont partagées avec des tiers contre la volonté de l’auteur, ce qui arrive malheureusement plus souvent qu’on ne le croit. En 2018, Child Focus a ouvert pas moins de 114 dossiers d’abus liés au sexting, et ce ne sont là que les cas qui nous parviennent. De plus, nous constatons que l'âge ne cesse de diminuer : les années précédentes, il s'agissait souvent de plaintes de jeunes de 13 à 15 ans, mais depuis peu, les plaignants sont âgés de 11 à 15 ans. Voir sa réputation ainsi ternie par une personne en qui vous avez confiance peut avoir d’énormes conséquences, surtout pour les jeunes. C'est pourquoi nous consacrons beaucoup d'efforts à la sensibilisation, à l'éducation, à la communication et aux discussions ouvertes avec ce public. Par ailleurs, nous encourageons toute initiative de sécurisation du sexting. »

Le partage non désiré d'images de nu est punissable

Child Focus souligne également le manque d’information, surtout chez les jeunes, quant au cadre juridique auquel faire appel si votre photo de nu est partagée avec des tiers contre votre volonté. « Le sexting ne pose aucun problème, si vous êtes à l’aise et ne partagez des images qu'avec des personnes de confiance, avec qui vous passez des accords clairs. Début 2016, un article spécifique a été introduit dans le Code pénal : celui-ci rend punissable le fait de montrer, de rendre accessible ou de distribuer, sans autorisation ou à l'insu d'autrui, un enregistrement vidéo ou audio d'une personne dénudée ou qui se livre à une activité sexuelle explicite, même si cette personne a consenti à sa réalisation (article 371/1 du Code pénal). La réalisation, la diffusion ou la transmission d'images à connotation sexuelle de mineurs sans leur consentement constitue non seulement une violation de cette loi pénale, mais aussi du droit à la vie privée et du droit à l'image. Il est donc particulièrement important que les jeunes et les adultes soient sensibilisés à l’importance de ne pas diffuser des images intimes d'autrui sans autorisation. Toute personne confrontée à des problèmes peut contacter Child Focus, de manière anonyme si elle le souhaite. »

Story image

.comdom fait partie du projet de bien-être numérique #TelenetGO

Telenet veut permettre à chacun de découvrir les possibilités numériques en toute sécurité et de manière informée, à tout moment. L'entreprise s'est déjà investie en ce sens grâce à des actions comme ‘De Digitale Duik’ (Le plongeon numérique). Elle lance maintenant un nouveau concept avec #TelenetGO, un ensemble d’initiatives guidées par un même objectif : permettre à chacun de tirer le meilleur parti de la technologie tout en utilisant intelligemment ses écrans. Le lancement de .comdom s’inscrit dans ce projet. #TelenetGO a été lancé plus tôt cet automne, avec un mouvement de responsabilisation quant au phubbing (être distrait par votre smartphone lors d'une interaction sociale). Dans ce contexte, l’entreprise a lancé l'application PHUB'D, qui propose des tâches et des défis pour vous décourager de saisir votre smartphone par automatisme. Vous constatez ainsi que la technologie, lorsqu'elle est utilisée intelligemment, peut parfois apporter la réponse à ses propres défis.

Telenet renforce le lancement de .comdom par le biais d’une série de Smart Talks donnant la parole à des orateurs de premier plan sur la sexualité contemporaine. Parmi eux : Jozefien Daelemans (fondatrice du magazine féministe en ligne Charlie Mag), le Dr Joris Van Ouytsel (Senior Researcher à l’UAntwerpen sur les jeunes et le sexting) et Wim Slabbinck, sexologue. Ces conférences seront proposées à partir du 25/11 sur la plateforme #TelenetGO (www.telenetgo.be) et dans la TV-thèque.

.comdom sera disponible en téléchargement sur www.comdom.be à partir du 25/11.

Smart Talks :

Jozefien Daelemans

La rédactrice de Charlie Mag partage son expérience, en tant que mère de deux jeunes fils adolescents, sur l’importance de parler du sexting et d’informer vos enfants sur le consentement dans la sexualité.

Dr Joris Van Ouytsel

Dans sa conférence, le Dr Van Ouytsel déconstruit un certain nombre de mythes sur le sexting et partage des chiffres sur les implications précises de cette pratique, ses adeptes, et ses risques.

Wim Slabbinck

Le sexologue Wim Slabbinck explique comment le sexting peut avoir des fonctions à la fois positives et négatives dans une relation, et l’impact psychologique lorsque quelqu'un trahit votre confiance en partageant votre photo de nu avec des tiers.

Débat :

Jozefien Daelemans anime un débat sur le rôle du sexting dans la scène des rencontres contemporaines entre Nel Broothaerts de Child Focus, le Dr Joris Van Ouytsel, Wim Slabbinck, et Julie Vranckx (auteur de « (Over)leven op Tinder », soit « (Sur)vivre sur Tinder »).

Karen Moreaux oona

 

Entertainment
A propos de Telenet Group SA

À propos de Telenet –En tant que fournisseur belge de services de divertissement et de télécommunications, Telenet Group est constamment à la recherche de l'excellence pour ses clients au sein du monde numérique. Sous la marque Telenet, l’entreprise fournit des services de télévision numérique, d'Internet à haut débit et de téléphonies fixe et mobile, destinés au segment résidentiel en Flandre et à Bruxelles.

Telenet Group offre également des services de téléphonie mobile sous la marque BASE à l’échelle de la Belgique. Le département Telenet Business propose quant à lui des solutions de connectivité, d’hébergement et de sécurité aux marchés professionnels belge et luxembourgeois. Plus de 3.000 collaborateurs ont un objectif commun: rendre la vie et le travail plus facile et plus agréable.

Telenet Group fait partie de Telenet Group Holding SA et est coté sur Euronext Bruxelles sous le symbole boursier TNET. Pour plus d’informations, visitez www.telenet.be. Liberty Global - l'une des entreprises leaders au niveau mondial de la vidéo convergente, de l’Internet haut débit et de la communication, innovant et donnant les moyens à ses clients dans six pays européens de tirer le meilleur parti de la révolution numérique - détient une participation directe de 57,3% des actions de Telenet Group Holding SA/NV (hors actions propres détenues de temps à autre par cette dernière).

Base nesroom: press.base.be/fr

Telenet Group SA
Neerveldstraat 107
1200 Bruxelles