GOAL ! La fièvre de l’Euro également palpable sur Twitter, Whatsapp et Facebook

GOAL ! La fièvre de l’Euro également palpable sur Twitter, Whatsapp et Facebook

Les matchs des Diables rouges suscitent de nombreux commentaires sur WhatsApp, Messenger ou Twitter, selon les analyses du trafic de données de Telenet/BASE

Goal de Thorgan Hazard !! Nous sommes nombreux à attraper notre smartphone pour partager nos commentaires enthousiastes sur les réseaux sociaux lors des matchs. C’est la conclusion tirée par Telenet/BASE lors de l’analyse du trafic des données mobiles des quatre derniers matchs des Diables Rouges lors de l’Euro. Et pour preuve que nous vivons à fond les matchs de nos Diables: pendant les 90 minutes de jeu, on observe plutôt un certain calme au niveau de l’utilisation moyenne des réseaux sociaux, mais lors des moments clés des pics soudains se ressentent sur le réseau.

Les commentaires vont bon train dans les cafés virtuels de Twitter, Whatsapp et Facebook Messenger

Vu l’absence de grands rassemblements de fans devant écrans géants, nous soutenons principalement les Diables Rouges en ligne. Le trafic de données mobiles lors des quatre derniers matchs des Belges a été environ 25% supérieur à celui d'une soirée normale comparable. Le trafic est ainsi surtout dopé par l'utilisation d'applications de streaming.

Mais ce qui est encore plus frappant c’est la fièvre du Diable sur les réseaux sociaux. Les jours de match, le nombre d'utilisateurs de Messenger, Whatsapp et Twitter est en moyenne 10 % plus élevé dans l'après-midi que les jours « normaux ». Au coup d'envoi, nous avons en moyenne 25% d'utilisateurs en plus. Pendant le match, nous envoyons un peu moins de messages, à moins que la tension augmente. Un but de Lukaku, un arrêt de Courtois ou le clash entre Pepe et Thorgan ? Lors des moments clés, nous souhaitons clairement partager nos émotions instantanément avec nos amis et le nombre d'utilisateurs des réseaux sociaux sur le réseau mobile atteint alors des sommets. Lors du match de nos Diables contre le Portugal, le but de Thorgan a occasionné un pic de 47% sur Whatsapp, 41% sur Twitter et 27% sur Facebook Messenger. Cette tendance est également très visible lors de la mi-temps et après le match, moments lors desquels nous échangeons virtuellement en masse. Ce dimanche soir, en l’espace de quelques minutes juste après la fin du match, le nombre d'utilisateurs a doublé sur  WhatsApp, a augmenté de 88% sur Facebook Messenger, et a augmenté de moitié sur Twitter.

 

Coralie Miserque, porte-parole de Telenet/BASE : «Depuis quelques années, nous regardons de plus en plus souvent la télévision, smartphone en main. Pour pouvoir rechercher rapidement une information ou pour jeter rapidement un coup d’œil sur nos médias sociaux. Lors de grands évènements retransmis en direct, il existe un lien étroit entre ce que nous regardons et les messages que nous échangeons. C’est ce que nous constatons d’ailleurs clairement sur le réseau lors des matchs des Diables Rouges. Outre l’expérience numérique avec les clips vidéo et les statistiques pouvant être consultées en direct, c’est principalement sur les réseaux sociaux que l’on observe les montagnes russes du match. Si rien ne se passe, on laisse son smartphone de côté. Mais dès que cela devient passionnant, on le saisit pour partager immédiatement ses émotions avec ses amis. La plupart des supporters regardent probablement les matchs en petit groupe ou chez eux ; ils ont dès lors plus tendance à saisir leur smartphone pour partager leurs commentaires. »

 

Les Belges à l’étranger aussi à fond derrière les Diables

Les Belges à l’étranger sont aussi de fervents supporters des Diables Rouges. Le trafic de roaming a littéralement explosé hier avec une augmentation de pas moins de 193% comparé au dimanche précédant le début de la compétition. Une tendance déjà visible lors des matchs précédents : lors du match contre la Russie, Telenet/BASE a constaté une augmentation du trafic de roaming de 87 % sur son réseau, et lors du match contre le Danemark et la Finlande, ce trafic a doublé par rapport à un jour normal.

Story image

 

 

Coralie Miserque
Coralie Miserque Porte parole - Spokesperson, Telenet

 

 

Nouvelles BASE
A propos de Telenet Group SA

À propos de Telenet –En tant que fournisseur belge de services de divertissement et de télécommunications, Telenet Group est constamment à la recherche de l'excellence pour ses clients au sein du monde numérique. Sous la marque Telenet, l’entreprise fournit des services de télévision numérique, d'Internet à haut débit et de téléphonies fixe et mobile, destinés au segment résidentiel en Flandre et à Bruxelles.

Telenet Group offre également des services de téléphonie mobile sous la marque BASE à l’échelle de la Belgique. Le département Telenet Business propose quant à lui des solutions de connectivité, d’hébergement et de sécurité aux marchés professionnels belge et luxembourgeois. Plus de 3.000 collaborateurs ont un objectif commun: rendre la vie et le travail plus facile et plus agréable.

Telenet Group fait partie de Telenet Group Holding SA et est coté sur Euronext Bruxelles sous le symbole boursier TNET. Pour plus d’informations, visitez www.telenet.be. Liberty Global - l'une des entreprises leaders au niveau mondial de la vidéo convergente, de l’Internet haut débit et de la communication, innovant et donnant les moyens à ses clients dans six pays européens de tirer le meilleur parti de la révolution numérique - détient une participation directe de 58,28% des actions de Telenet Group Holding SA/NV (hors actions propres détenues de temps à autre par cette dernière).

Base nesroom: press.base.be/fr

Telenet Group SA
Liersesteenweg 4
2800 Mechelen