Grâce à WeGoSTEM, des milliers d’enfants construisent leur premier robot

Grâce à WeGoSTEM, des milliers d’enfants construisent leur premier robot

Cela fait déjà 2 semaines que Dwengo vzw et SheGoesICT envoient des dizaines de volontaires sur les routes belges pour inspirer les écoles primaires aux sciences et la technique. Ils réalisent cela d’une manière créative : ils aident les enfants à construire et programmer leur propre robot. Grâce à l’intérêt grandissant, l’action se prolonge jusqu’à aux vacances d’automne / de Toussaint. Au total, ce seront 88 écoles en Flandres, Wallonie et à Bruxelles qui participeront à WeGoStem !

Près de 300 bénévoles, plus de 2000 robots et presque 5000 élèves auront fait partie de WeGoStem. Suite à la Semaine Européenne du Code, les bénévoles sont partis dans les écoles de Belgique pour construire des robots avec les élèves et leurs enseignants. L’initiative motive les élèves du 5ème et 6ème primaire à s’intéresser aux sciences et à la technique tout en prenant en compte une approche inclusive. Lors de cette deuxième édition, la recette de l’année passée a été réutilisée : donner des ateliers dans les écoles à grâce à des passionnés de la vie professionnelle. « En sélectionnant nous-même les écoles, nous pouvons nous concentrer sur les enfants venant de groupes désavantagés qui n’ont pas toujours la possibilité d’être au contact d’un ordinateur ou de la technologie numérique à la maison. » confie Francis Wyffels, fondateur de Dwengo vzw et professeur de robotique à l’université de Gand. « De plus, nous avons un bon équilibre entre les garçons et les filles » ajoute Laurence Schuurman. En tant de Young ICT Lady of the year 2018, elle a aussi apporté sa pierre à l’édifice de cette action afin de promouvoir la diversité.

Tine van Laere, solution analist pour Colruyt Group, est une de nos bénévoles les plus passionnés. Elle a été tellement touchée par sa première expérience l’année dernière qu’elle participe à nouveau cette année.  Non seulement elle va donner des ateliers mais également former les autres bénévoles. « Je m’étais inscrite l’année passée car en plus d’être passionnée par les sciences, je trouve plaisant d’être avec des enfants », rit-elle.  « J’avais donné un atelier dans une école à Willebroek où beaucoup d’enfants font partie de groupes désavantagés. Cela m’a ouvert les yeux : on voyait clairement que pour certains élèves un monde s’ouvre à eux et j’ai réalisé que tous n’ont les mêmes chances. »

En tant que grande initiative autour des STEM dans le Benelux, WeGoSTEM a reçu le support du monde professionnel. Ann Caluwaerts, Chief Corporate Affairs à Telenet, raconte pourquoi elle soutient Dwengo et SheGoesICT: «Chanque enfant doit maîtriser les compétences numériques nécessaires pour utiliser à leur plein potentiel les possibilités fantastiques de l’évolution technologique. C’est la raison pour laquelle nous soutenons WeGoStem : via l’intérêt particulier pour les groupes désavantagés, tous les enfants, filles et garçons, peuvent découvrir leur talent pour les sciences et la technologie ». Les écoles le confirment aussi en accueillant l’initiative à bras ouverts. Comme en témoigne madame Greet de SPWe basis de Wevelgem : « l’atelier a été très apprécié dans notre classe de 6ème année. Les volontaires ont éveillé l’enthousiasme de la technique chez plusieurs élèves ».

L’ambition de l’organisation est grande. Elle pense déjà à l’édition de l’année prochaine : « Notre audience doit être encore plus grand hors de la Flandre. Nous avons toujours l’ambition de toucher plus de 10.000 élèves. Les premières étapes ont été faites cette année. L’initiative a eu un plus grand succès en Wallonie et a même été conduite à l’étranger avec une extension vers la Grèce. « Nous avons touché plus de 500 élèves en Grèce » ajoute France Wyffels. « Maintenant que l’action de cette année arrivent à sa fin, nous travaillons déjà à la prochaine édition, ainsi les bénévoles intéressés pour 2019 peuvent déjà s’inscrire sur notre site web ».

Les bénévoles intéressés peuvent donc s’inscrire sur: http://www.wegostem.be/fr/wegostem-2019

[1] STEM: Science, Technology, Engineering and Mathematics

À propos Dwengo asbl

Depuis 2009, Dwengo asbl développe du matériel électronique et didactique que des bénévoles et des enseignants peuvent utiliser pour familiariser les jeunes à l’informatique hardware. L'objectif de Dwengo asbl est de s'adresser à tous les groupes cibles. C'est pourquoi Dwengo asbl organise également des formations pour les enseignants. Des exemples de réalisations de projets sont, en Belgique, “Proga-MEER” et le grand concours de robots organisé par Dwengo asbl et l’Université de Gand. L’association organise aussi des projets en Italie, Grèce, Inde, Malaisie, Argentine, ... Avec tous ces projets, des centaines d'enseignants et des dizaines de milliers d’écoliers sont formés chaque année. Pour ces réalisations, Dwengo asbl a été récompensée à plusieurs reprises, notamment par un prix Google RISE.

À propos SheGoesICT

Laurence Schuurman (Capgemini) et Valerie Taerwe (AE) ont gagné, respectivement cette année et l'année dernière, le concours SheGoesICT de Data News. Ce concours récompense les femmes qui se sont distinguées dans le secteur de l’informatique. Laurence Schuurman peut donc se présenter cette année comme la Young ICT Lady of the Year. Outre Laurence et Valérie, les co-finalistes Nele Van Beveren (KBC) et Laura Monten (Colruyt Group) soutiennent l'initiative WeGoSTEM. Ensemble, elles veulent s'engager afin d’atteindre l’objectif de SheGoesICT: réduire l'écart entre les sexes dans les professions nécessitant des compétences digitales.